Article masculin

Malendettement, le nouveau mal-être financier des ménages ?

On remarque que les ménages sont de plus en plus vigilants quant aux risques de surendettement qui peuvent planer sur leurs budgets.

La crise économique et la loi Lagarde ont joué un grand rôle dans la baisse de souscription de prêts constatée ces derniers mois.

On voit notamment apparaître de nouvelles situations financières instables comme le malendettement.

Le malendettement a des effets moins dangereux que le surendettement car il s’agit en fait d’un budget comportant des crédits non adaptés à la situation de l’emprunteur.

C’est souvent le cas avec les crédits renouvelables qui sont impliqués dans de nombreux dossiers de surendettement.

Fort heureusement, le malendettement n’est pas une fatalité de nos jours, des solutions simples comme le rachat de crédit permettent de corriger cette situation et de remettre à plat le budget d’un emprunteur, qu’il soit propriétaire ou locataire.

Une nouvelle situation financière instable fait son apparition : le malendettement. Moins dangereux que le surendettement, le malendettement peut être corrigé rapidement avec le rachat de prêts.

Un refinancement de crédits a pour principal objectif de réorganiser le budget d’un ménage. C’est une opération dite bancaire, qui comporte donc un coût et que l’emprunteur doit évaluer avant de le contracter.

La mise en place de cette formule financière nécessite de faire appel à un spécialiste, également appelé courtier en rachat de dette.

Il va jouer sur différents leviers pour moduler les remboursements et s’assurer que l’emprunteur repartira avec un emprunt unique et adapté à sa situation financière.

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Par : solutis

A propos de l'auteur :

Solutis, spécialiste des solutions de refinancement.

La baisse du bitcoin n'affecte pas les créations de fonds crypto

Les Echos-Economie - Il y a moins d'une heure
Près de 100 fonds spécialisés se sont lancés depuis le début de l'année. La moitié aux Etats-Unis, selon Crypto Fund Research.

La montée du protectionnisme met les grandes valeurs minières sous tension

Les Echos-Economie - Il y a moins d'une heure
Le secteur a touché en septembre son plus bas niveau depuis fin 2016. Il redoute l'impact de la guerre commerciale sur la demande mondiale de matières premières.

Les investisseurs continuent de privilégier Wall Street

Les Echos-Economie - Il y a 1 heures
Les craintes de guerre commerciale dans le monde poussent toujours les investisseurs à privilégier les actifs américains.