Article masculin

La biométrie : enjeux et avenir

Un système de sécurité fiable et efficace

La plupart des systèmes d'authentification présents sur le marché souffrent d'un gros défaut : ils nécessitent l'utilisation d'un identifiant externe tel qu'un badge, une carte, une clé ou un code... Avec ce type de système on identifie l'objet et non la personne elle-même. Ces informations sont donc susceptibles d'être falsifiées et utilisées à mauvais escient. Les technologies biométriques de reconnaissance apportent un niveau de sécurité extrêmement élevé, tout en étant compatibles avec les systèmes de reconnaissance classiques. Elles sont de plus, applicables à un vaste champ d'applications : login sur ordinateur, contrôle d'accès, paiement sécurisé sur Internet, gestion horaire, etc...

Quels sont les usages de la biométrie ?

La biométrie permet d'identifier et d'authentifier un individu à partir de critères reconnaissables et vérifiables, qui n'appartiennent qu'à lui. Il existe différents types de systèmes biométriques. En effet, tous, ne se basent pas sur les mêmes données pour authentifier une personne. Certaines systèmes utilisent des critères biologiques de type : odeur, salive, urine, etc... pour identifier un individu. D'autres prennent en compte des données en rapport avec le comportement individuel : la manière d'utiliser un clavier, la dynamique d'une signature (vitesse de déplacement du stylo...), la voix, la façon de marcher, etc... Enfin, certains systèmes biométriques analysent la morphologique des individus : réseau veineux, empreintes digitales, traits du visage... Ces différents éléments sont réputés pour être infalsifiables. De plus, ils ont l'avantage de changer assez peu dans la vie d'une personne.

L'engouement des entreprises pour la biométrie

La biométrie est encore peu présente dans notre société. Pourtant, tout laisse à penser qu'elle a de beaux jours devant elle. La technologie biométrique améliore notre capacité à identifier une personne et permet de se protéger contre la fraude ou le vol. Elle se base sur la reconnaissance des caractéristiques physiques d'un individu. Ces dernières ne peuvent être changées, perdues ou volées, et c'est là son principal avantage. C'est d'ailleurs ce qui explique l'intérêt grandissant des entreprises pour cette technologie. Première entreprise française à avoir lancée sur le marché un dispositif de contrôle d'accès par reconnaissance du réseau veineux du doigt, SafeTIC s'est toujours intéressée de près à cette technologie. Lancé sur le marché, en février 2009, son système BIOVEIN a été développé en collaboration avec le fabricant Hitachi. Il permet une sécurisation sans faille des accès puisqu'il se base sur la reconnaissance de la seule signature corporelle infalsifiable : le réseau veineux.

Ilad (Free) au plus bas en Bourse depuis fin 2011

Les Echos-High Tech - Il y a 6 heures
Le groupe de Xavier Niel perd plus de 6 % en Bourse jeudi. Sa capitalisation se maintient juste au-dessous de 5 milliards d'euros.

Samsung annonce son enceinte connectée pour avril

Les Echos-High Tech - Il y a 7 heures
La firme coréenne se lance dans un marché déjà occupé par Google, Amazon et Apple, mais dont les prédictions de croissance laissent rêveuses.

Samsung a vendu 2 milliards de Galaxy contre 1,5 milliard d'iPhone pour Apple

Les Echos-High Tech - Il y a 10 heures
Le groupe sud-coréen a lancé la gamme Galaxy en 2010. L'an passé, il en a vendu moins de 300 millions, selon Gartner. Une première en six ans.