Article masculin

Amérique du Sud: les deux visages de la croissance

l’Amérique latine est de nouveau sous les projecteurs. Des taux d’intérêts faibles et des prix élevés de matières premières soutiennent des taux de croissance de type asiatique.

Les capitaux affluent et le continent vient d’enregistrer trois années d’expansion consécutives, du jamais vu depuis un demi siècle.

Toutefois, ces résultats impressionnants cachent un contexte social et politique extrêmement difficile avec une pauvreté persistante et un renforcement de l’attrait populaire pour l’anti-mondialisation.

Regardons de près l’Asie qui tisse des liens étroits avec le continent Sud Américain.

La Chine notamment, absorbant des quantités considérables de soja, de fer, de cuivre, de pétrole et de gaz diversifie ses sources d’approvisionnement en matières premières ce qui soutient sa croissance.

L’Amérique du Sud, pour sa part, en exportant massivement ses richesses est inondée de liquidités.

Jusqu’ici tout va bien, mais cette nouvelle donne économique mérite qu’on s’y attarde car elle met en évidence des relations déséquilibrées.

En effet, la Chine ayant l’œil sur les matières premières investit dans des infrastructures destinées à leur extraction.

Elle affaiblit ainsi le développement industriel local en orientant la production vers le secteur primaire et renforce les débouchés de son importante production industrielle.

Que deviendra la structure productive Sud Américaine dans les années à venir ? Le Brésil par exemple, pays le plus industrialisé de la région, commence à être sérieusement concurrencé dans des domaines tels que l’automobile ou l’aviation civile.

L’expansion continue de la Chine constitue, par ailleurs, un danger réel en matière de délocalisation.

Le Mexique, en a déjà fait les frais avec le départ de 300 usines vers la chine où la main-d’œuvre est 4 fois moins chère.

La timide participation au commerce mondial des pays d’Amérique du Sud (1,8% du PNB mondial) en comparaison à celle du géant asiatique (huit fois supérieure) rend ces risques plus présents.Bien que ces tendances ne soient pour l’instant perceptibles qu’en filigrane, elles en disent long sur les enjeux que le continent Sud-Américain aura à affronter à moyen terme.

La faible spécialisation industrielle du continent pourrait voler en éclats face à la concurrence asiatique massive.

Face à ce danger, les Sud Américains ont tout intérêt à diriger leurs capitaux vers le renforcement du tissu industriel productif, dans la dynamique de progrès, de création d’emplois et la compétitivité des entreprises existantes.

Les Occidentaux ont, à ce niveau, un rôle primordial à jouer en apportant l’assistance technique indispensable au succès de cette orientation. Affaires et missions donc… à suivre !

Il y a 50 ans, le premier homme marchait sur la Lune.

Homactu-Actu - Hier à 08:00
Le 20 juillet 1969, j'étais sous les drapeaux, à un mois de la quille, j'étais affecté au Mess Officiers, j'y avais une chambre pour moi seul, j'étais Secrétaire - Comptable - Magasinier - Vendeur des tickets repas, parfois Barman.Au Mess

Un nouvel outil de formation par le jeu !

MMasculin (actu) - Hier à 23:00 | Catégorie : Actu  
Le Serious Game devient un apprentissage digital de plus en plus important. Cette technologie innovante peut apporter de véritables solutions dans le domaine de la formation.

 » Persona non grata  » de Roschdy Zem.

Homactu-Actu - Il y a 1 jours.
"José Nunes et Maxime Charasse sont amis et associés minoritaires dans une entreprise de BTP en difficulté. Devant la nécessité de protéger leurs intérêts, ils prennent une décision radicale et se retrouvent liés par un sombre secret.Alors