Article masculin

Après les écoles et collèges, pourquoi la FFF organise des ateliers laïcité

Après les écoles et collèges, pourquoi la FFF organise des ateliers laïcité.

RELIGION - Après les écoles et les collèges, c'est au tour de la Fédération française de football de faire appel à ces jeux autour de la laïcité, qui consistent à ouvrir le dialogue avec les jeunes sur cette question devenue sensible.

Les jeux en question ont déjà fait leurs preuves au sein de plusieurs institutions. "La police judiciaire nous a demandé d'intervenir dans les prisons et les centres de rétention semi-ouverts qui accueillent des mineurs, rapporte Marine Quenin, la fondatrice d'Enquête, association à but non lucratif. La Fédération française de judo également".

"Le Pape quand il meurt, on peut le remplacer par son fils?"

En quoi consistent ces jeux? Il s'agit d'abord d'ouvrir la discussion sur la religion. Et de donner des réponses à des questions du type: "Pourquoi le Pape, quand il meurt, on ne le remplace pas par son fils?", ou bien "Les bouddhistes n'ont plus de cheveux parce qu'ils ont trop boudé?" ou bien encore "pourquoi les juifs prient-ils avec des bonnets de piscine?"

"La religion est partout dans nos vies et dans les conversations, mais elle est mal ou peu enseignée", déplore Marine Quenin. Cela entraîne des incompréhensions, parfois du stress. Je me souviens de ma fille qui était très inquiète que l'un de ses camarades ait mangé du porc, elle avait peur qu'il en meurt. Ou bien cette autre fois où elle se réjouissait que les vacances de la Toussaint approchent, sans imaginer qu'il s'agissait d'une fête en l'honneur de nos morts".

L'Arbre à défis

Alors, Marine Quenin et son équipe d'Enquête ont mis au point des jeux comme l'Arbre à défis qui consiste à construire un arbre, avec des autocollants que l'on gagne quand on trouve les bonnes définitions des mots choisis ou quand on répond bien à un vrai/faux. Vous trouverez plus d'informations dans la vidéo ci-dessous.

Enquête a aussi mis au point Le pack numérique qui regroupe des vidéos ludiques et simples à comprendre sur les symboles religieux, le calendrier, les pratiques. Il existe aussi le jeu du croire/savoir, qui consiste à faire la différence entre ces deux notions pour aborder la différence sereinement.

Toucher le foot amateur

C'est aujourd'hui la Ligue de football amateur qui veut créer du dialogue sur la laïcité. "L'enjeu pour nous, continue Marine Quenin, est de trouver des formats cohérents que les éducateurs sportifs pourront transmettre aux jeunes qui viennent taper dans le ballon, sans qu'ils s'imaginent en classe. Après tout, ils viennent pour décompresser."

Enquête a été agréée par le ministère de l'Education nationale et fut lauréat de l'initiative "La France s'engage" en 2015. L'association fait désormais partie des rares chanceux soutenus par Ashoka, une ONG incubatrice qui accompagne des initiatives à impact sociétal positif. Ashoka détecte les entrepreneurs sociaux et les soutient dans leur développement. Elle les met en contact avec un réseau qui prodigue des conseils en stratégie.

Les exemples de Pogba et Messi

L'expérience avec le Fondaction du football en 2015 avait laissé de bons souvenirs à l'équipe d'Enquête.

"Nous avons animé des ateliers, précise la jeune femme, dans les structures qui forment les jeunes à devenir professionnels de football. Nous sommes allés à Clairefontaine, Rennes et Sochaux. On s'est rendu compte que ces jeunes n'avaient pas d'endroit pour parler de ces sujets. Les questions du type 'c'est quoi une pratique religieuse?', 'à quoi sert-elle', 'peut-elle changer?', ne sont jamais posées. Pourtant, les enfants et adolescents y sont confrontés tous les jours, quand ils voient, par exemple, Paul Pogba ou Lionel Messi faire de drôles de gestes avant d'entrer sur le terrain ou après un but marqué."

La ligue de football amateur, c'est 16.366 clubs sur toute la France, soit un nombre conséquent de personnes potentiellement touchées.

Football et laïcité?

Pourquoi le football s'intéresse-t-il à la laïcité? En février 2016, l'entraîneur Mohammed Tria expliquait au HuffPost que lors de la création du club Lyon Duchère AS, dans un quartier particulièrement difficile de Lyon, il a dû faire face à plusieurs obstacles.

"J'ai lutté contre l'entrisme religieux en refusant que des prières soient faites dans les vestiaires. Et contre l'avis de tous, surtout des hommes, j'ai créé une section de filles. Elles étaient sept au départ, elles sont plus de quarante aujourd'hui. Mais pour obtenir cela, j'ai dû faire face à des cas compliqués, à des gens qui refusaient de comprendre ce que je voulais et à d'autres qui prenaient mes méthodes pour du racisme anti-musulman. Moi, tout ce que je voulais c'était créer un club de foot et que la religion ne nous empêche pas de nous amuser. Je trouve important que les valeurs du football imprègnent les joueurs, au moins le temps d'une bonne partie."

Mohammed Tria a tenu la distance, mais il a combattu seul, le plus souvent. "Notre objectif est de lutter contre la solitude de l'enseignant, l'éducateur ou l'entraîneur, souligne Marine Quenin, de lui donner des outils réthoriques pour savoir quoi répondre lorsque l'ambiance s'altère dans un groupe."

"La laïcité, c'est un sujet qui fout la trouille à tout le monde"

"La laïcité, c'est un sujet qui fout la trouille à tout le monde, continue l'ancienne travailleuse du Samu social. Mais si on apprend à en parler, si on y met de la connaissance et si on arrive à comprendre ce qui relève du 'croire' et du 'savoir', on a déjà fait la moitié du chemin."

L'exemple d'une classe de CM2 dans une circonscription sensible de Trappes (93) est tout à fait parlant. Au départ, les élèves se sont montrés très rétifs à l'idée de questionner l'existence de Dieu. "L'ambiance était ultra tendue, se souvient Marine Quenin, mais à la fin de la première séance, on a senti que quelque chose se débloquait. Enquête le raconte sur son site.



Voici le dialogue qui a suivi:

- Dieu a créé la Terre?


- On le sait bien sûr!


- Comment le sais-tu?


- C'est écrit dans le Coran. Et puis il y a des hâddiths.


- Est-il le livre de toutes les religions? Tout le monde le lit-il?


Alma, dans une autre équipe, sûre d'elle, demande la parole:


- Moi, je suis athée et ben j'y crois pas. Moi, je pense qu'on descend des singes".


Murmure de désapprobation dans la classe, on entend "oh la, là, tu vas aller en enfer. C'est péché de dire ça!", accompagné de signes de tête de soutien chez plusieurs élèves. Anaël reprend fermement la parole:


- Alma a tout à fait le droit d'exprimer son point de vue. Connaissez-vous l'hindouisme?


- Ah oui, ceux avec plusieurs dieux et l'éléphant.


- Tu es d'accord qu'ils ne sont pas d'accord sur plein de choses; que chacun à son livre, auquel il est très attaché et qui dit la vérité pour lui? Est-ce qu'ils seront d'accord? Est-ce qu'ils pourront se mettre d'accord?


Les enfants se rendent à l'argument, tout en restant tendus. Puis l'un d'entre eux veut tout de même poser une question:


- Quand par exemple, on est malade et quand on prend un médicament, en fait c'est Dieu ou le médicament qui nous soigne? C'est Dieu qui fait que le médicament te soigne.


- Je comprends que tu le crois; mais encore une fois, peut-être que d'autres penseront que c'est le médicament uniquement qui les soigne. Et ils auront autant le droit de le penser que toi.

Anaël ajoute qu'elle n'est pas là pour leur dire si Dieu a créé le monde ou non, mais pour comprendre, avec eux, que tout le monde n'est pas d'accord sur cette question. Et que l'on peut être sûr que Dieu a créé la terre, ou sûr que Dieu n'existe pas, mais on ne peut prouver ni l'un ni l'autre.


- Oui, mais moi je le sais qu'il existe!, reprend Moussa, dans ma religion, on y croit.


Anaël saute sur l'occasion:


- Tu as utilisé quoi comme mot? 'on y croit', tu n'as pas dit 'on le sait'!


Moussa acquiesce, presque à contre cœur.

Des résultats probants

Dans ce dialogue, il est question de créer du débat et des questionnements sans remettre en cause les croyances des enfants. L'idée est d'instiller l'existence de l'autre et d'envisager son acceptation. Un travail tout en finesse qui porte ses fruits, à croire l'enseignante de cette classe de CM2.

"Les choses ont été difficiles à mettre en place en début d'année, confie-t-elle, mais avec un impact final incroyable. Aujourd'hui, ils respectent les différentes convictions, dont l'athéisme -ce qui n'était pas acquis au départ- en comprenant que les valeurs et principes peuvent être partagés malgré les différences de convictions. Les élèves ont commencé à réfléchir sur leur comportement; ils se posent des questions non par obligation mais par conviction."

Marine Quenin le sait, la charge de travail est immense. La France compte plus de 12 millions d'élèves et d'apprentis. Dorénavant, Enquête privilégie la formation des enseignants, éducateurs et toute personne en contact avec des jeunes. Une manière efficace d'atteindre une population peu éduquée au fait religieux et à la laïcité.

Lire aussi :

"Les prières de rue, c'est terminé": le préfet du 92 se range du côté des élus

Laurent Wauquiez privé de crèche de Noël au conseil régional

Pourquoi la lutte des Algériennes en bikini est également notre combat

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C'est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C'est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:


Lire la suite de l'article


Grosses gambas Salade de fruits.

Homactu-Actu - Il y a 11 heures
Pour 4 personnes- 12 pièces de grosses gambas- 2 cuillères à soupe d’huile de pépin de raisin- 20 pièces de tomates cerises- 4 pièces de fraise- 4 pièces de framboise- 8 pièces de myrtilles- ½ pomme rouge- 1 pièces d’avocats- 4

Cinéphile ou cinévore : qu’appelle t-on un passionné du cinéma?

MMasculin (actu) - Il y a 4 heures
La cinéphilie désigne de nos jours un amour du cinéma, un engouement inconditionnel au 7ème Art, une dévoration boulimique des films. Mais cela n’a toujours pas été le cas.

Audition de Benalla : les principaux acteurs de l’affaire

Actu - Leparisien - Il y a moins d'une heure
Si Alexandre Benalla accepte de se livrer devant la commission d’enquête du Sénat ce jeudi matin, le nom de plusieurs des protagonistes de cette affaire pourrait se retrouver dans la bouche de l’ancien...